La  phase I pilote et  la phase II de faisabilité de l’étude  « Réseau canadien de surveillance sentinelle en soins primaires (RCSSSP or projet Sentinelle) » ont connu un succès remarquable, menant à l’association de neuf réseaux de recherche basée sur la pratique/réseaux de recherche en soins primaires provenant de six provinces et utilisant sept systèmes différents de dossiers médicaux électroniques (DMÉ). Un réseau national de directeurs de réseau et de gestionnaires de bases de données a collaboré à la réalisation de ces deux premières phases de l’étude dans le cadre d’un partenariat efficace avec le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC). Une base de données centrale de données sécurisées et anonymisées, complètement fonctionnelle, a été mise sur pied au High Performance Computing Virtual Laboratory de l’Université Queen’s. Cette base de données  sera mise à la disposition des gouvernements et des chercheurs universitaires dans le but d’effectuer des études de surveillance  des  maladies chroniques au Canada et d’améliorer les résultats en matière de soins de santé. À l’interne, pour les neuf réseaux participants, nous avons déjà été en mesure d’estimer des taux de prévalence pour les cinq affections chroniques initialement à l’étude. De plus, nous avons développé une méthode pratique pour estimer les dénominateurs utiles pour les calculs de prévalence, en ayant recours au concept de « yearly contact group » pour la surveillance des maladies chroniques au Canada. Le projet Sentinelle a tiré profit de l’occasion unique qu’offre l’adoption actuelle des DMÉ par les médecins de famille aux fins de surveillance en soins primaires. À la suite du succès des deux premières phases de l’étude (2008-2010, le CMFC a signé une entente de 5 ans avec l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) afin de poursuivre la surveillance de 5 maladies chroniques (MPOC, dépression, diabète, hypertension et arthrose) au moyen de divers systèmes de DMÉ. Le projet Sentinelle est composé de cabinets de médecine familiale ayant adopté un DMÉ et qui participent  à l’un de neuf (9) réseaux de recherche basée sur la pratique/réseaux régionaux de recherche en soins primaires (RRBP/RRSP)  de partout au Canada.

Print Friendly