• Partout au pays, les réseaux de recherche du RCSSSP recueillent des données sur la santé aux points de prestation des soins, directement des dossiers médicaux électroniques des sentinelles participantes.
  • Avec une autorisation spéciale des comités d’éthique de la recherche locaux et à titre de dépositaires des renseignements sur les patients, certains médecins qui travaillent dans le domaine des soins primaires (sentinelles) ont autorisé les réseaux de recherche et le RCSSSP à recueillir des données sur la santé de leurs patients à même leurs dossiers médicaux électroniques pour ensuite les utiliser aux seules fins des activités de surveillance de la santé publique et de recherche approuvées par un comité d’éthique de la recherche compétent.
  • Les renseignements personnels, comme le nom et le numéro de carte santé provinciale, ne sont pas recueillis. Seuls des renseignements sur la santé (médication, problèmes de santé) et des données géographiques générales sont recueillis et anonymisés après la collecte pour ne pas déterminer l’identité du patient.
  • En procédant à l’extraction des données tous les trois mois, le RCSSSP est en mesure de déceler en temps opportun les tendances en matière de santé.
  • Nous partageons l’information et les rapports avec les partenaires gouvernementaux au sein du RCSSSP, les sentinelles et les membres de leurs équipes de soins. Nous pouvons également les communiquer à des chercheurs et des planificateurs des services de santé avec l’approbation du comité d’éthique de la recherche compétent et s’ils satisfont aux exigences du RCSSSP concernant la protection de ses données et les utilisent uniquement aux fins pour lesquelles la sentinelle dépositaire des renseignements a été autorisée à les recueillir.

Print Friendly